Fédération Nationale des Victimes de la Route Téléphones : Région Nord : 01.40.07.10.05 ou Région Sud : 05.56.42.28.28
contact association plan association

Communiqué de presse de la Sécurité Routière

Un engagement important des forces de l'ordre

Paris, le 1er juillet 2005

L'engagement soutenu des forces de l'ordre participe activement à l'amélioration des résultats observés en matière de sécurité routière.
Consacrant environ 12 % de leur activité à cette mission prioritaire, la police et la gendarmerie nationales sont résolument investies dans la lutte contre les infractions les plus graves et contre les comportements dangereux.

Le volume des infractions au code de la route relevées par les services (hors dispositif de contrôle sanction automatisé - CSA) est resté globalement stable au cours des trois dernières années (autour de 14,5 millions infractions par an), le nombre des infractions les plus graves constatées a quant à lui augmenté sensiblement :
  • Les contrôles d'alcoolémie n'ont cessé de croître pour dépasser en 2004 les 10 millions (contre 9,6 millions en 2003). Près de 210 000 infractions ont ainsi été relevées, soit une augmentation sensible de + 9,3 % par rapport à l'année précédente.

  • La lutte contre les excès de vitesse hors le contrôle sanction automatique (CSA) s'est également intensifiée. En augmentation régulière depuis 1998, le nombre de contraventions aux règles de limitation de vitesse relevées par les forces de l'ordre dans le cadre de leurs contrôles routiers s'est élevé à plus de 1,6 million en 2004 (+ 8 % par rapport à 2003 et + 20 % par rapport à 2002). Le nombre d'infractions à la vitesse constatées par le dispositif CSA s'élève quant à lui à 3,16 millions en 2004.

  • Depuis les nouvelles dispositions législatives de 2003, les forces de l'ordre se sont également investies dans la recherche de conduites sous l'emprise de stupéfiants : 15 900 dépistages ont été réalisés en 2004, permettant la constatation de 2 217 infractions. Mais la mise en œuvre actuelle des dispositifs de dépistage s'avère lourde et contraignante.

  • Pour ce qui concerne la sécurité des deux roues, l'accidentologie est toujours préoccupante, même si l'on observe une diminution du nombre d'infractions pour le non-port du casque : 72 600 en 2004 contre 80 100 en 2003. Les opérations de sécurité routière à l'égard de ces usagers qui sont sur-représentés parmi les victimes de la route seront elles aussi renforcées.



L'effort pour lutter contre les comportements dangereux sera maintenu, en insistant sur la mise en œuvre d'actions qualitatives, ciblées et qui apportent une véritable valeur ajoutée.

www.securite-routiere.gouv.fr

Copyright © F.N.V.R. 2017 - Tous droits réservés. v4.27.4



Association loi 1901