Fédération Nationale des Victimes de la Route Téléphones : Région Nord : 01.40.07.10.05 ou Région Sud : 05.56.42.28.28
contact association plan association

Communiqué de presse de la Sécurité Routière

2004 confirme la baisse du nombre d'accidents sur les routes

Paris, le 10 mai 2005

Pour la troisième année consécutive, les indicateurs d'accidentologie sont très encourageants. L'année 2004 enregistre une baisse de 8.7 % du nombre de tués, de 5.4 % du nombre d'accidents corporels et de 9.2 % du nombre de blessés graves. Au total, avec un bilan de 5 232 tués, ce sont 499 vies qui ont été épargnées et 7.200 blessés évités en 2004 en comparaison avec l'année précédente. Toutefois, les motocyclistes et les 18/24 ans ne s'inscrivent pas dans cette évolution favorable avec une hausse respective de +0.1 % et +0.7 % du nombre de tués sur les routes.

C'est pourquoi, le gouvernement encourage très fermement les Français, et tout particulièrement les jeunes conducteurs, à poursuivre et à accroître leurs efforts.


Après un recul exemplaire en 2003 des tués (-20.9 %), l'année 2004, continue d'enregistrer de bons résultats :

  • 5 232 personnes tuées à 6 jours contre 5 731 en 2003 (soit – 8.7 %)
  • 17 435 personnes blessées graves contre 19 207 en 2003 (soit – 9.2 %)
  • 108 727 personnes blessées au total contre 115 929 en 2003 (soit – 6,2 %)
  • 85 390 accidents corporels contre 90 220 en 2003 (soit – 5,4 %).


Deux facteurs de progrès : l'alcool et la vitesse

C'est sur l'alcool que les progrès sont les plus importants cette année avec près de 38 % de baisse des accidents avec alcool. Le plein effet de la mesure prise en juillet 2003 comportant la perte de six points du permis de conduire au lieu de trois en cas d'infraction et les contrôles préventifs menés en ce sens ont certainement participé à cette évolution.

Second facteur, la forte baisse des vitesses. Sur ce point, les progrès se sont poursuivis essentiellement sur les autoroutes dites « de liaison » et sur les routes nationales à quatre voies.
Ces résultats sont le fruit de mesures gouvernementales décidées et mises en œuvre dés 2002, telles que la multiplication sur le terrain des contrôles sur la vitesse, les campagnes de communication et, à compter de la fin 2003, le déploiement des radars automatiques.


La typologie des résultats par réseau routier

En 2004, le nombre de tués sur les routes diminue sur les autoroutes (-27.5 %) notamment de manière encore plus significative sur les autoroutes de liaison (-34.5 %). En revanche, les progrès enregistrés sur les autres axes sont de moindre ampleur, avec une baisse de 9,2 % sur le réseau national, de 7,2 % sur le réseau départemental et de 4,8 % sur les routes communales.


La situation des motocyclistes reste préoccupante

En termes de catégories d'usagers, les conducteurs de poids lourds (-25.2 %) et les conducteurs de véhicules utilitaires (-23 %) connaissent une baisse significative du nombre de tués sur les routes de même que les cyclomotoristes (-13.7 %) et les cyclistes (-12.1 %). Les usagers de voitures de tourisme (-9.2 %) et les piétons (-7.1 %) enregistrent quant à eux une baisse moins forte.
Les motocyclistes accusent une hausse de +0,1 % du nombre de décès par rapport à 2003. Bien que ne parcourant en moyenne que peu de kilomètres par an et ne constituant que 0.8 % du trafic, les motocyclistes représentent 14,5 % des victimes.


Chez les 18/24 ans, une évolution peu favorable

Le nombre de tués diminue de façon plus importante pour les enfants et les plus de 65 ans avec une baisse de respectivement 14.8 % et 13.7 %.
En revanche, les 18/24 ans accusent une hausse de 0.7 % et un risque de décès la nuit et le week-end bien supérieur à l'ensemble de la population : 56% (contre 40% pour l'ensemble de la population) la nuit et 41% (contre 33 %) le week-end.


Une mobilisation pour de nouveaux progrès

Compte tenu de ce bilan, le gouvernement entend poursuivre la politique menée depuis 2002 tout en concentrant ses efforts sur les motocyclistes, les trajets de proximité et les jeunes usagers. Des actions en ce sens ont été annoncées lors du dernier comité interministériel de sécurité routière (CISR) du 24 janvier 2005 : la consolidation des mesures en cours contre les comportements à risque liés à la vitesse et à l'alcool au volant; le renforcement de la protection des jeunes, un dispositif de communication en faveur de la sécurité des usagers des deux-roues motorisés (juin et rentrée scolaire 2005) et la mobilisation sur le thème des « déplacements de proximité » à l'occasion de la prochaine semaine de la Sécurité routière (17-24 octobre 2005).


Retrouvez le bilan 2004 de l'accidentologie sur les routes de France
sur le site www.securiteroutiere.gouv.fr/observatoire


www.securite-routiere.gouv.fr

Copyright © F.N.V.R. 2017 - Tous droits réservés. v4.27.4



Association loi 1901