Fédération Nationale des Victimes de la Route Téléphones : Région Nord : 01.40.07.10.05 ou Région Sud : 05.56.42.28.28
contact association plan association

Lexiques des termes juridiques

Assistance par Tierce Personne (A.T.P.)

Cette indemnisation est liée à :

« l'assistance permanente d'une tierce personne pour aider la victime handicapée à effectuer les démarches et plus généralement les actes de la vie courante, à savoir : l'autonomie locomotive ( se laver, s'habiller, se coucher, se déplacer ) l'alimentation ( manger, boire ) procéder à ses besoins naturels ».

Ici, est indemnisé le coût pour la victime de la présence nécessaire, de manière définitive, d'une tierce personne à ses côtés pour l'assister dans les actes de la vie quotidienne, préserver sa sécurité, contribuer à restaurer sa dignité et suppléer sa perte d'autonomie.

La rémunération de la tierce personne est calculée sur la base du taux horaire du SMIC et l'indemnisation doit inclure les charges patronales.

L'indemnisation s'effectue selon le nombre d'heures d'assistance et le type d'aide nécessaires.

Si l'aide consiste en une assistance dans les gestes de la vie de tous les jours, l'indemnité doit prendre en charge les charges patronales et les congés payés.

Simple surveillance et assistance pour les actes ordinaires de la vie courante :

Base SMIC + 10% congés payés + charges patronales, même si l'assistance est assurée par un familier

Quand la présence est nécessaire 24 H/24 H :

Il faut compter trois personnes à plein temps, outre les remplacements pour samedi et dimanche, jours fériés et congés : autour de 400 jours x 24 heures x SMIC horaire, même si l'assistance est assurée par un familier.

On peut donc admettre la facturation par un organisme d'aide à la personne ( tarif prestataire ) qui est de l'ordre de 18 € à 20 € de l'heure.

La Cour d'Appel de Lyon, dans un jugement du 13 novembre 2008, a précisé que « le choix d'une indemnisation prestataire est légitime eu égard au lourd handicap subi justifiant que la victime soit dégagée des soucis inhérents au statut d'employeur qu'elle n'avait pas avant l'accident ».

En cas d'assistance par un personnel spécialisé :

Cette indemnisation sera évaluée à l'aide des conventions collectives précisant les qualifications et les rémunérations correspondantes.

Dans les cas d'une assistance importante, il est préférable de proposer une indemnisation sous forme de rente indexée qui peut être suspendue en cas d'hospitalisation supérieure à 45 jours.

Voir aussi : Comment calculer vos préjudices ?

Le rôle de la F.N.V.R.

La Fédération Nationale des Victimes de la Route peut vous conseiller et vous aider dans toutes vos démarches pour obtenir une juste indemnisation de tous vos préjudices.

La F.N.V.R. intervient depuis la constitution de votre dossier médical, l'assistance au cours des expertises médicales, jusqu'à la négociation finale avec les compagnies d'assurance, en transaction amiable ou au cours de la procédure ...

  • Vous pourrez bénéficier de l'assistance de médecins conseils compétents et totalement indépendants des compagnies d'assurance et ayant une grande expérience dans l'évaluation et le calcul de vos différents préjudices suite à un accident de la route.

  • Nous pourrons vous aider dans les négociations avec vos compagnies d'assurance, et nous pourrons vous conseiller dans le choix d'un avocat spécialisé dans la défense des victimes d'accidents de la route et de leurs familles.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Les informations présentées sur ce site sont fournies uniquement à titre indicatif et ne peuvent être assimilées à une prestation de service ou de conseil. Ces informations ne se substituent en aucun cas à une consultation avec un professionnel du droit.

La Fédération Nationales des Victimes de la Route ne saurait être tenu responsable des éventuels préjudices résultant du contenu ou de l'utilisation de ce site.


Copyright © F.N.V.R. 2017 - Tous droits réservés. v4.27.4



Association loi 1901