Fédération Nationale des Victimes de la Route Téléphones : Région Nord : 01.40.07.10.05 ou Région Sud : 05.56.42.28.28
contact association plan association

Les médicaments dangereux pour la conduite automobile

Décès suite à un accident de voiture : une conductrice sous anxiolytiques condamnée

Le 12 mars 2018

Le Tribunal Correctionnel de Bordeaux, dans son audience du 9 mars 2018, a condamné, pour homicide involontaire, à 18 mois de prison avec sursis et 2 ans d’annulation de permis, une conductrice qui avait percuté l’arrière de la voiture qui la précédait, alors qu’elle était sous l’effet d’anxiolytiques et de tranquillisants.

Le Tribunal de Bordeaux a suivi les arguments de l'avocat de la famille de la victime, Maître Philippe COURTOIS, estimant que, sous l’effet du traitement à bases de Benzodiazépines, la conductrice n’était pas autorisée à prendre le volant.

Le Docteur Dominique Michel COURTOIS, Président de la F.N.V.R., rappelle que de nombreux accidents ont pour cause la prise de différents médicaments pouvant altérer, de façon notoire, la vigilance, la perception des risques, la vision, l’évaluation de la trajectoire du véhicule et entrainer parfois des troubles du comportement.

Il est donc impératif de ne pas conduire si vous suivez un traitement pouvant induire une somnolence, une baisse des réflexes ou des troubles de la vision.

victime accident voiture

Parmi ces médicaments dangereux pour la conduite automobile, il faut citer les neuroleptiques ( médicaments contre les psychoses ) les anxiolytiques ( tranquillisants ) les hypnotiques ( les somnifères ) les antidépresseurs, les médicaments contre la maladie de Parkinson.

D’autres médicaments d’usage fréquent comme les antimigraineux et les antalgiques peuvent aussi entrainer de la somnolence et des vertiges et diminuer vos capacités de conduite.

En cas de prise d’un médicament, de quelque nature que ce soit, il faut toujours demander l’avis de son médecin traitant.

De plus, vous devez toujours contrôler le pictogramme qui se trouve sur la notice du médicament.

 

Article de presse lié

« Elle conduisait sous benzodiazépines »

Le 12 mars 2018, Sud Ouest

Sous anxiolytiques, elle avait provoqué un accident qui a coûté la vie à une mère de famille, en 2016.

Il est 18 heures, ce 10 octobre 2016 lorsque la vie de la famille Martin bascule.

Le père, la mère et trois de leurs enfants rentrent chez eux en voiture après une journée de travail et d’école. Le père est au volant. Sa femme, Sandrine Martin, 43 ans, à ses côtés. Ils roulent sur la départementale 1215. Ils ne sont ...

Source : Sud Ouest - « Accident mortel en Médoc : la conductrice sous anxiolytiques condamnée »

 

Pour en savoir plus

Securite-routiere.gouv.fr : Médicaments et conduite

Vidal.fr : Les indications des emballages de médicaments à propos de la conduite automobile

Francetvinfo.fr : Au volant, de plus en plus de médicaments sont dangereux

Copyright © F.N.V.R. 2018 - Tous droits réservés. v4.28.1



Association loi 1901