Fédération Nationale des Victimes de la Route Téléphones : Région Nord : 01.40.07.10.05 ou Région Sud : 05.56.42.28.28
contact association plan association

Communiqué de presse de la Sécurité Routière

Mars 2011 : hausse de la mortalité routière (+2,7%) du fait d'une forte hausse de la mortalité des usagers de deux-roues motorisés.

Paris, le 11 avril 2011

En mars 2011, 308 personnes ont perdu la vie sur les routes de France, contre 300 en mars 2010. On observe en mars 2011 une baisse générale de la mortalité de tous les usagers de la route, sauf les deux-roues motorisés, et tout particulièrement les motocyclistes qui subissent une augmentation du nombre de personnes tuées de +49% entre mars 2010 et 2011.

Après une forte hausse globale en janvier 2011 de +21,2% et une augmentation de +7,5% en février, la mortalité routière continue à croître au mois de mars 2011, mais plus modérément (+2,7%).

Le nombre de personnes blessées augmente de +1,4% avec 6 638 personnes blessées en mars 2011 contre 6 548 en mars 2010, tout comme le nombre d'accidents corporels qui s'élève à 5 362 en mars 2011 alors qu'il était de 5 297 en mars 2010 (+1,2%).

Au cours du premier trimestre 2011, 912 personnes ont été tuées sur les routes contre 827 en 2010 pour la même période, soit 85 décès supplémentaires. La moitié de cette augmentation globale est due à la hausse de la mortalité des motocyclistes pendant cette période, alors que les deux-roues motorisés représentent moins de 2% du trafic global.

En cette période de congés, où des millions de familles vont se croiser sur les routes de France, la Sécurité routière insiste sur la nécessité d'observer les règles de bonne conduite et rappelle qu'une conduite apaisée avec un véhicule bien entretenu peut faire économiser jusqu'à 25% d'essence tout en réduisant les risques d'accident.

Les forces de l'ordre seront particulièrement présentes sur tous les axes routiers au cours des prochaines semaines pour que les règles du Code de la route soient respectées, et tout particulièrement le respect des limitations de vitesse et du taux légal d'alcool qui sont à l'origine de la moitié de la mortalité routière. La Sécurité routière rappelle que les policiers et les gendarmes ont désormais la possibilité d'immobiliser les véhicules des conducteurs qui ont commis de graves infractions, en application des nouvelles mesures de la Loppsi.

Télécharger :
Ouvrir le baromètre de mars 2011
(format PDF - 21.1 ko)


www.securite-routiere.gouv.fr

Copyright © F.N.V.R. 2017 - Tous droits réservés. v4.27.4



Association loi 1901