Fédération Nationale des Victimes de la Route Téléphones : Région Nord : 01.40.07.10.05 ou Région Sud : 05.56.42.28.28
contact association plan association

En 2018, baisse de 5,3% du nombre de morts sur les routes ...

P
our l'année 2018, le nombre de morts sur les routes a enregistré une nouvelle baisse, soit 196 décès en moins par rapport à 2017. Cela correspond à 3 488 personnes tuées.

Ces chiffres sont à mettre en face du nombre d'accidents corporels en hausse pour 2017 ....

" Pour l’année 2018, selon les chiffres de la sécurité routière, il apparaît que le nombre de tués sur les routes est à nouveau en baisse, après 3 années de hausse de 2014 à 2016, mais en restant pour la huitième année sous le seuil des 4000 décès.

En effet, il y a eu 3 684 morts en 2018 sur les routes françaises, contre 3 488 personnes en 2017. Ce chiffre est une nouvelle baisse, comme en 2017, après une hausse en 2016, le plus bas chiffres depuis le début de la comptabilisation du nombre de décès sur nos routes en 1948. Le pic de mortalité routière avait été atteint en 1972 avec 18.000 personnes tuées.

Ces chiffres s’inscrivent dans un contexte de trafic routier en hausse, environ +7% entre 2013 (précédente année la plus basse) et 2017 (les chiffres de trafic pour 2018 seront connus à l’été). En métropole, les motocyclistes sont les usagers qui ont aussi connu une plus forte baisse de tués, soit - 6% et - 42 tués par rapport à l’année 2017.

La mortalité des piétons est, elle, en recul : 471 piétons sont décédés en 2018, soit 13 de moins qu’en 2017 (- 3%).

Les décès de cyclistes est lui en hausse ( 175 morts, + 1% ) et les automobilistes ( 1767 décès, + 1% ).

Cette nouvelle forte baisse du nombre de morts pour 2018 après 3 années de hausses consécutives, puis une baisse en 2017, est dûe à la politique volontariste de prévention et de sécurité routière voulue par les derniers Présidents de la République, à la vigilance totale de l’ensemble des acteurs de la sécurité routière et des forces de sécurité.

Les chiffres records de l'année 2018 confirment que le changement profond des comportements et de mentalités reste possible, mais va encore demander de nombreux efforts des usagers et des pouvoirs publiques.
"

Victimes accident de la route : une prise de conscience nationale

La France connaît une nouvelle "ère" suite à l'impulsion donnée en 2002 par le Président Jacques CHIRAC en plaçant la sécurité routière comme l'une des 3 grandes priorités de son second mandat.

En continuité de cette politique, les Présidents Nicolas SARKOSY et François HOLLANDE, ont maintenu l'effort des pouvoirs publics et étendu les différents moyens de prévention et de répression des comportements à risque.

Malgré la situation difficile en terme de sécurité nationale, nous espérons que le Président Emmanuel MACRON poursuive, avec la même volonté de résultats, la lutte contre l'insécurité routière initiée et développée par ses prédécesseurs.

Reste qu'en 2019, malgré les formidables avancées de ces dernières années, il nous est toujours autant intolérable que, sur les routes de France, l'on puisse perdre un être cher, un proche, une amie, ... de voir des vies brisés en quelques secondes.

Sécurité routière en France : du chemin reste à faire.

C'est ainsi que de nombreuses Associations mobilisées dans la lutte contre l'insécurité routière dans toute la France et regroupant plusieurs milliers d'adhérents ont décidés de créer en 1999 la Fédération Nationale des Victimes de la Route

En réunissant ainsi leurs forces, dans la Fédération Nationale des Victimes de la Route, elles se donnent pour but de :

  • contribuer à l'amélioration des conditions de sécurité routière en intervenant directement auprès des pouvoirs publics et des instances locales, en particulier en exigeant du Gouvernement un effort budgétaire à la mesure de l'enjeu.

  • créer dans toute la France, par l'intermédiaire des Associations locales, un réseau d'aide aux victimes d'accidents de la circulation, en leur offrant des permanences, pour les aider dans toutes leurs démarches, médicales, juridiques et administratives pour obtenir une juste indemnisation de tous leurs préjudices.


Les victimes de la route peuvent contacter la FNVR en téléphonant au :

Tél. Région Nord : 01 40 07 10 05

Tél. Région Sud : 05 56 42 28 28

La FNVR est présidée par :

Dominique Michel COURTOIS

Chirurgien, spécialisé dans les problèmes maxillo faciaux, ayant perdu un de ses enfants dans un accident de voiture, il souhaite s'impliquer dans la défense des victimes de la circulation et a donc accepté la présidence de la Fédération Nationale des Victimes de la Route.
 

Le Docteur COURTOIS est aussi vice-président de la
Fédération Européenne contre l'Insécurité Routière (F.E.C.I.R.).


Copyright © F.N.V.R. 2021 - Tous droits réservés. v4.28.1



Association loi 1901