Fédération Nationale des Victimes de la Route Téléphones : Région Nord : 01.40.07.10.05 ou Région Sud : 05.56.42.28.28
contact association plan association

Communiqué de presse de la Sécurité Routière

La mortalité routière se stabilise en 2016

Le 23 janvier 2017
Sécurité Routière - Tous Responsables

Selon les estimations de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 3 469 personnes auraient perdu la vie sur les routes de France, en 2016 contre 3 461 en 2015 (+0,2%, +8 décès) et 3 963 en 2011(- 12,5 %, - 494). Comme chaque année, les résultats définitifs seront connus au printemps. L’estimation de ce jour devrait en être très proche.

Sur l’ensemble de l’année 2016, les accidents corporels ont été au nombre de 57 251 contre 56 603 en 2015 (+1,1%, + 648) et 65 024 en 2011 (-12%, -7 773).

Le nombre de personnes blessées est estimé à 72 199 en 2016 contre 70 802 en 2015 (+2%, + 1 397) et 81 251 en 2011 (-11,1 %, -9 052).

En 2016, la mortalité routière des cyclistes et des piétons est en hausse, alors que celle des usagers de cyclomoteur poursuit sa baisse, celle des usagers de motocyclette est stable et celle des automobilistes marque un recul.

L’ONISR dénombre ainsi 72 décès supplémentaires parmi les piétons soit une hausse de 15% et 10 décès de plus pour les cyclistes, soit une hausse de 7%.

La mortalité automobiliste est en baisse par rapport à 2015. On dénombre ainsi 1 759 décès en 2016 contre 1 796 en 2015 soit 37 vies épargnées (-2%) dans cette catégorie.

La mortalité des conducteurs de poids lourd et leurs passagers, connaît quant à elle une légère hausse avec 61 décès en 2016 contre 56 en 2015, soit 5 de plus.

La mortalité des cyclomotoristes poursuit sa baisse en 2016 avec 124 décès contre 155 en 2015 ; elle a été divisée par deux depuis 2010.

Celle des motocyclistes s’élève en 2016 à 612 décès, en stabilité par rapport à l’an passé (- 0,33%).

Les usagers vulnérables que sont les piétons, les cyclistes, les cyclomotoristes et les motocyclistes représentent toujours 42% des personnes tuées alors que leur proportion dans le trafic est très faible.

Les seniors sont la catégorie d’usagers la plus touchée en 2016, alors que la mortalité des enfants et des jeunes de 18-24 ans est en baisse.

La mortalité des personnes de plus de 65 ans poursuit sa progression en 2016 (878 personnes décédées soit + 6%). L’augmentation de la mortalité des personnes âgées de 75 ans ou plus est plus marquée chez les piétons, alors que l’augmentation chez les 65-74 ans concerne plutôt les cyclistes et les automobilistes.

En revanche, l’ONISR précise que la mortalité des enfants et des jeunes de 18-24 ans, qui avait connu une hausse en 2015, affiche à nouveau une baisse en 2016 (– 9% pour les 0-17 ans et -3% pour les 18-24 ans). La baisse de l’accidentalité (mortalité mais aussi blessures graves) est particulièrement marquée chez les cyclomotoristes jeunes.

En 2016, 601 jeunes hommes et jeunes filles ont perdu la vie sur les routes. La mortalité des moins de 24 ans est cependant en baisse de près de 30% par rapport à 2010.

Copyright © F.N.V.R. 2017 - Tous droits réservés. v4.27.4



Association loi 1901